BRDC: „la dictature s’installe insidieusement en Centrafrique avec en prime la chasse aux sorciers »

Publié le 13 novembre 2022 , 7:07
Mis à jour le: 12 novembre 2022 3:57

Bangui (République centrafricaine) – Pour le BRDC, „la dictature s’installe désormais insidieusement en Centrafrique . Après la violation répétée de la constitution de son pays, plusieurs voix appellent désormais à sa destitution. De l’opposition démocratique à la société civile, le seul mot d’ordre est la démission ou la destitution du Président de la République, monsieur Faustin Archange Touadera pour violation répétée de la constitution.

Les 4 leaders des partis politiques d'opposition signataires du manifeste du bloc républicain pour la défense de la constitution, à savoir de gauche à droite Mahamat Kamoun, Martin Ziguelé, Maître Crépin Mboli Goumba et Maître Nicolas Tiangaye, lors de leur conférence de presse à Bangui, le jeudi 18 août 2022. CopyrightCNC
Les 4 leaders des partis politiques d’opposition signataires du manifeste du bloc républicain pour la défense de la constitution, à savoir de gauche à droite Mahamat Kamoun, Martin Ziguelé, Maître Crépin Mboli Goumba et Maître Nicolas Tiangaye, lors de leur conférence de presse à Bangui, le jeudi 18 août 2022. CopyrightCNC

 

Rédigé par D. Y. Ibrahim

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le lundi 14 novembre 2022

 

la dictature s’installe insidieusement en Centrafrique »

 

Trois semaines après avoir rapporté partiellement le décret entérinant la désignation des membres de la Cour Constitutionnelle afin d’éjecter  brutalement sa Présidente Danièle Darlan et Monsieur Trinité BANGO SANGAFIO, un juge constitutionnel, le Président de la République, le professeur Faustin Archange Touadera, par ce geste, selon le BRDC, « marque la rupture de l’ordre constitutionnel et démocratique en République centrafricaine ».

« Le coup d’État constitutionnel du Président TOUADERA est définitivement consommé, la crise institutionnelle ainsi imposée est indéniable », déclare le BRDC dans sa déclaration publiée jeudi 10 novembre 2022. D’après lui, le coup d’État ainsi consommé sonne la fin de la démocratie et l’instauration d’un régime totalitaire.

« La Cour Constitutionnelle actuelle amputée de deux de ses membres n’est plus investie de la légitimité prétorienne pour rendre la justice en toute indépendance au nom du peuple centrafricain ».

Pour le BRDC, désormais la volonté de Monsieur Faustin Archange Touadera remplace et tient lieu de norme fondamentale qui est la Constitution du 30 mars 2016.

« La dictature s’installe insidieusement avec en prime la chasse aux sorciers dont les victimes sont les démocrates qui s’opposent pacifiquement à la volonté de Monsieur TOUADERA de s’éterniser au pouvoir en violation de la Constitution et de ses serments devant Dieu et devant la nation », ajoute le BRDC qui affirme que l’exercice solitaire du pouvoir conduit monsieur Faustin Archange Touadera à instrumentaliser la justice aux ordres, d’où les citations directes du nouveau procureur de la République sur instruction du Ministre de la justice pour poursuivre et condamner les Professeurs Jean François AKANDJI KOMBE, Gaston MANDATA NGUEREKATA, les compatriotes Rodrigue Joseph Prudence MAYTE, Delphin KOTTO et Serge MBAIKASSI.

À lire aussi : Danièle Darlan : « je n’ai pas l’intention de retourner à la cour constitutionnelle »

 

« Face au risque de la liquidation des acquis démocratiques arrachés de haute lutte par le peuple centrafricain, le BRDC :

– Fais le constat de la rupture de l’ordre constitutionnel et démocratique en Centrafrique ;

– Dénonce le coup d’État constitutionnel de Monsieur TOUADERA qui a ainsi déclaré la guerre au peuple centrafricain ;

– Considère Monsieur TOUADERA comme hors la loi, indigne de conduire les affaires de l’État « .

À lire aussi : MDSP : « Touadera Complètement aveuglé par l’obtention d’un troisième mandat »

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

 

 

 

Aucun article à afficher