Bangui : arrestation de deux Franco-Algériens, le gouvernement cautionne les mises en scène de Wagner

Publié le 13 juin 2024 , 5:15
Mis à jour le: 13 juin 2024 7:35 am

Bangui : arrestation de deux Franco-Algériens, le gouvernement cautionne les mises en scène de Wagner

 

Le ministre Maxime Balalou
Le ministre Maxime Balalou

 

À Bangui, deux Franco-Algériens ont été arrêtés dans des circonstances controversées, accusés de possession d’armes. Cette opération, dirigée par Wagner, dévoile le silence troublant du gouvernement centrafricain, désormais critiqué pour son manque de réaction face aux abus récurrents de cette milice.

 

Bangui, 14 juin 2024.

Par la rédaction de Corbeau News Centrafrique.

 

Deux ressortissants franco-algériens ont été arrêtés lundi dernier à Bangui, dans le septième arrondissement, suite à une opération menée par les mercenaires de Wagner. Une vidéo fabriquée par les mercenaires russes et largement diffusée sur les réseaux sociaux les montre en possession de deux passeports chacun et d’une importante quantité d’armes et de matériel militaire. Cette mise en scène est une nouvelle tentative de Wagner pour manipuler l’opinion publique nationale et internationale, un stratagème déjà observé à plusieurs reprises dans le pays.

À lire aussi : Zémio : Les musulmans unis derrière les forces de Wagner

 

Les autorités centrafricaines, très bien au courant des méthodes douteuses de Wagner, restent étonnement silencieuses face à ces abus. Le gouvernement, paralysé par la peur et l’influence de Wagner, se contente de discours creux sans jamais prendre de mesures concrètes pour protéger ses citoyens et des étrangers vivent dans notre pays. Cette inertie renforce les accusations de complicité, voire de soutien aux actions illégales de Wagner.

 

Ces arrestations surviennent peu de temps après une autre opération similaire le 5 juin à Gofo, où des exploitants chinois ont été kidnappés par les Wagner et rapatriés chez eux, puis à Zémio, où, le 25 mai, un ressortissant belge d’origine portugaise a été arrêté par les Wagner. Les similitudes entre ces incidents soulignent un schéma de comportements orchestrés par Wagner, qui agit en toute impunité avec la complicité totale du gouvernement centrafricain.

 

Les journalistes, nationaux et internationaux, souvent contraints de relayer sans retenu les versions officielles, répètent comme des perroquets les mensonges diffusés par Wagner. Les fausses mises en scène de Wagner sont répétées en boucle sur les radios, les presses en ligne et écrites, transformant la désinformation en vérité apparente. Cette situation alimente la frustration et la colère des citoyens, de plus en plus conscients des manipulations orchestrées par Wagner avec la complicité du gouvernement.

 

La complicité silencieuse du gouvernement face aux exactions de Wagner est devenue insupportable pour la population. Les Centrafricains exigent des réponses et des actions concrètes pour mettre fin à ces abus. Le gouvernement doit cesser de fermer les yeux sur les pratiques criminelles de Wagner et assumer ses responsabilités pour restaurer la justice et la vérité en Centrafrique.

À lire aussi : L’arrestation de Martin Joseph Figueira  : Symbole de la Servitude de Touadéra à Wagner

 

La répétition de ces méthodes de manipulation par Wagner, avec la bénédiction du gouvernement, montre que la situation est pourrie. Le gouvernement centrafricain doit enfin prendre position et agir fermement contre ces abus, sous peine de perdre toute crédibilité et de laisser le pays sombrer davantage dans l’injustice et la violence orchestrée.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher