Bambari :  Ali Darassa promet une patrouille accrues de ses hommes aux quartiers Hadji et Bornou.

Publié le 2 juin 2019 , 5:08
Mis à jour le: 2 juin 2019 5:08
Ali Darassa, le chef rebelle et ministre Conseiller du premier ministre à Bambari en mars 2019.

 

Bambari )République centrafricaine) – À la demande des habitants des quartiers  Bornou et Hadji, confrontés ce dernier temps à la recrudescence des actes de braquages des hommes armés identifiés comme des Peuls de l’UPC, le chef rebelle Ali Darassa, Ministre Conseiller du Premier ministre, promet de multiplier des patrouilles de ses hommes dans le secteur.

 

Il y’a une semaine, une équipe composée des chefs religieux musulmans étaient partis au village  Gbokologbo, 60 kilomètres de Bambari pour y rencontrer le chef rebelle Ali Darassa concernant la situation sécuritaire dans leurs quartiers.

 

Après quelques minutes d’entretien avec ce dernier, celui-ci leur a promis que ses hommes vont multiplier des patrouilles nocturnes dans ces deux quartiers pour tenter de rassurer les habitants  du secteur.

 

Entre temps, les émissaires ont  soumis au chef rebelle une deuxième doléance concernant les taxes imposées aux commerçants locaux qu’ils jugent trop élevée, mais le ministre Conseiller n’a pas répondu à cette deuxième doléances.

 

Ceci dit, les commerçants de Bambari qui sont soumis à ces taxes de l’unité pour la paix en Centrafrique vont devoir continuer à les payer même s’ils la jugent trop élevée.

 

Il y’a lieu de rappeler que ni les forces de la Minusca ni les forces de sécurité intérieure ne patrouillent dans certains quartiers musulmans de Bambari qu’ils jugent favorables aux rebelles de l’UPC d’Ali Darassa.

 

Copyright2019CNC.

Aucun article à afficher