L’embargo sur les armes en Centrafrique : Touadera s’embourbe dans un mensonge

Publié le 15 octobre 2023 , 7:40
Mis à jour le: 15 octobre 2023 1:49 pm

L’embargo sur les armes en Centrafrique : Touadera s’embourbe dans un mensonge

 

Le président centrafricain Faustin Archange Touadéra, à l'Assemblée générale de l'ONU, mercredi 21 septembre 2022. PHOTO EDUARDO MUNOZ, REUTERS
Le président centrafricain Faustin Archange Touadéra, à l’Assemblée générale de l’ONU, mercredi 21 septembre 2022. PHOTO EDUARDO MUNOZ, REUTERS

 

 

Bangui, 16 octobre 2023 (CNC) – La République centrafricaine (RCA) est une nation troublée par des années de conflit et d’instabilité politique, et elle continue de faire face à des défis considérables pour restaurer la paix et la stabilité. Au cœur de cette quête, un embargo sur les armes est imposé depuis plusieurs années pour empêcher la prolifération d’armes et soutenir les efforts en faveur de la paix. Récemment, le président putschiste Faustin Archange Touadera

a accusé les nations occidentales de maintenir cet embargo, provoquant un tollé à l’Assemblée générale des Nations Unies. Cependant, une mission diplomatique française est venue éclaircir la situation et a exposé la vérité : le mensonge de Touadera.

 

Le président putschiste Touadera a fait une déclaration fracassante devant les dirigeants du monde, suggérant que l’embargo sur les armes ciblait injustement son pays, la République centrafricaine, notamment les forces armées centrafricaines, les empêchant de se défendre. Cette allégation a été largement diffusée et a suscité des inquiétudes quant à l’efficacité de l’embargo. Cependant, Mohamed Bouabdallah, sous-directeur des Affaires politiques au ministère français des Affaires étrangères, en mission à Bangui, a révélé la véritable situation : l’embargo ne s’applique plus aux forces loyalistes centrafricaines.

 

Selon Bouabdallah, le Conseil de sécurité des Nations Unies a pris la décision en juillet dernier de lever complètement l’embargo sur les armes pour les forces armées centrafricaines. Cette décision vise à renforcer la capacité de la RCA à maintenir la paix et la sécurité sur son territoire. Cependant, il convient de noter que des restrictions subsistent pour les groupes armés qui agissent contre la paix en République centrafricaine.

 

Il est essentiel de souligner que la France, qui a joué un rôle actif dans la proposition et l’adoption de cette résolution, s’efforce de rendre cette information claire et accessible aux autorités centrafricaines et à la communauté internationale. Pour la France, il est impératif que les responsables centrafricains comprennent la levée de l’embargo sur les forces armées centrafricaines pour éviter toute confusion ou désinformation, sport favori de Touadera.

 

La révélation de cette vérité éclaire d’une lumière crue le mensonge de Touadera, qui a tenté de dépeindre la RCA comme victime des occidentaux. Cette désinformation ne sert qu’à semer la confusion et à éroder la confiance entre la RCA et la communauté internationale, en particulier les pays occidentaux qui cherchent à soutenir la stabilité du pays.

 

Le président putschiste Touadera doit maintenant répondre à cette révélation. S’il cherche véritablement à promouvoir la paix en RCA, il devrait commencer par être transparent et honnête quant aux mesures prises par la communauté internationale pour soutenir son gouvernement. Perpétuer des mensonges ne fait que compromettre davantage la crédibilité de la RCA sur la scène internationale.

 

La révélation par Mohamed Bouabdallah du ministère français des Affaires étrangères démontre que le président Touadera a distordu la réalité en ce qui concerne l’embargo sur les armes en RCA. Il est essentiel que les responsables centrafricains et la communauté internationale soient correctement informés de la levée de l’embargo sur les forces armées centrafricaines afin de garantir que les efforts pour la paix et la stabilité dans la région soient basés sur des faits et non sur des mensonges.

 

Par Alain Nzilo

Directeur de publications

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher