La Réforme Impérative : L’Ultimatum Citoyen au Gouvernement Centrafricain

Publié le 14 mai 2024 , 5:20
Mis à jour le: 14 mai 2024 5:20 pm

La Réforme Impérative : L’Ultimatum Citoyen au Gouvernement Centrafricain

 

Monsieur Félix Moloua
Monsieur Félix Moloua. Copyrightprimature centrafrique

 

 

Bangui, 05 mai 2024 (CNC)

L’Observatoire pour la Gouvernance Démocratique en Centrafrique sonne l’alarme avec une pétition qui remet en cause la gestion actuelle du gouvernement. Ce document, véritable cri du peuple, demande la révocation de lois jugées oppressives et l’instauration de réformes pour garantir la démocratie et la justice en RCA.

 

Défense et Justice : Des Soubassements de Souveraineté Fragilisés…

 

La pétition dénonce une souveraineté nationale compromise, marquée par une défense principalement assurée par des forces étrangères et des lacunes dans la justice nationale. Cette situation, selon l’OGDC, va à l’encontre des principes fondamentaux énoncés dans les constitutions de 2016 et 2023, illustrant un affaiblissement alarmant de l’indépendance nationale.

 

Non-respect de l’État de Droit…

 

Les signataires de la pétition rapportent des violations répétées des lois et des décisions judiciaires. Des exemples précis, comme la non-conformité aux tarifs légaux pour les documents d’identité et les ajustements non autorisés des prix du carburant, soulignent une tendance gouvernementale à outrepasser les législations adoptées.

 

Insatisfactions Sociales Croissantes…

 

La liste des griefs inclut également l’incapacité du gouvernement à fournir des services sociaux de base, tels que l’accès à l’eau, l’électricité, et la sécurité. Cette négligence aggrave la détresse quotidienne des citoyens, avec une insalubrité en hausse et une inflation incontrôlée aggravant la situation.

 

Demande de Changements Législatifs et Constitutionnels…

 

Face à ces défis, l’OGDC demande l’annulation de plusieurs lois et codes récents, y compris la constitution de 2023 et le code électoral de 2024, jugés non démocratiques ou impraticables. Ces documents, selon la pétition, nuisent à l’unité et à la stabilité du pays.

 

En réponse à ces cris du cœur, l’Assemblée nationale est appelée à prendre des mesures décisives pour rétablir la confiance et le bien-être social, à travers des réformes qui garantiront la justice et l’équité pour tous les Centrafricains.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher