Festival de Punaises à l’Hôpital de l’Amitié : Un Cauchemar pour les Patients

Publié le 20 juin 2024 , 5:12
Mis à jour le: 20 juin 2024 6:50 am

Festival de Punaises à l’Hôpital de l’Amitié : Un Cauchemar pour les Patients

Entrée principale de l’hôpital de l’Amitié à Bangui, avec des patients et des visiteurs devant le bâtiment.
L’hôpital de l’Amitié à Bangui, autrefois un symbole de la coopération sino-centrafricaine, fait face à de graves problèmes d’insalubrité et d’infestation.. CopyrightCNC

 

 

L’hôpital de l’Amitié à Bangui, situé dans le quartier Fouh, est envahi par des punaises. Les patients, déjà fragilisés par la maladie, subissent quotidiennement les piqûres de ces insectes, présents partout dans l’établissement. La situation sanitaire y est devenue intenable, provoquant colère et indignation au sein des malades, ainsi que du personnel soignant.

 

Bangui, 20juin 2024.

Par la rédaction de Corbeau News Centrafrique.

 

Le bâtiment de l’hôpital de l’Amitié, un symbole de la coopération sino-centrafricaine, est aujourd’hui en proie à une crise sanitaire sans précédent. Les punaises infestent chaque recoin : murs, plafonds, lits, meubles.

“Je n’arrive pas à dormir à cause des punaises”, déclare Marie, une patiente. “Elles me piquent toute la nuit, c’est insupportable”.

 

Les accompagnateurs des malades expriment également leur désarroi face à cette situation.

“Nous venons pour soutenir nos proches, mais nous sommes attaqués par des punaises partout”, témoigne Jean, venu rendre visite à sa sœur hospitalisée.

“C’est inacceptable que dans un hôpital, on soit confronté à une telle insalubrité”.

 

La prolifération des punaises n’est pas le seul problème. Les herbes envahissent les cours, les déchets s’accumulent, aggravant les conditions de vie des patients et du personnel.

“Nous avons demandé à la direction de prendre des mesures, mais rien ne change”, explique une infirmière sous couvert d’anonymat. “Les malades sont déjà vulnérables, cette situation ne fait qu’empirer leur état”.

 

De plus, ces herbes ont créé un environnement propice à la présence de serpents, qui envahissent les chambres et les bureaux.

“Malgré la déclaration de la direction affirmant qu’ils allaient résoudre ce problème, les serpents continuent de proliférer”, souligne Fidèle, un patient. “C’est effrayant de savoir que des serpents et des cafards peuvent entrer dans les chambres”.

 

Les visiteurs dénoncent également l’inaction des autorités sanitaires.

“Cela fait des semaines que nous signalons ce problème, mais aucune mesure n’est prise”, se plaint un père de famille. “Nos proches méritent de recevoir des soins dans un environnement propre et sain”.

 

Face à ce désastre, les appels à une intervention urgente se multiplient. La gestion de cet hôpital, autrefois modèle de coopération, est maintenant critiquée pour son incapacité à garantir un minimum d’hygiène. Les patients et leurs familles attendent des actions concrètes pour remédier à cette situation intolérable.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher