Hassan Bouba: Un criminel de guerre au cœur du gouvernement

Publié le 20 juin 2024 , 5:15
Mis à jour le: 20 juin 2024 6:51 am

Hassan Bouba: Un criminel de guerre au cœur du gouvernement

 

Hassan Bouba, le ministre chef rebelle et Lavrov, ministre russe des affaires étrangères
Hassan Bouba, le ministre chef rebelle et Lavrov, ministre russe des affaires étrangères

 

 

En novembre 2021, Hassan Bouba, ministre de l’Élevage, est inculpé pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité par la cour pénale spéciale, incarcéré puis libéré une semaine plus tard de prison par des mercenaires du groupe Wagner. Désormais sous leur protection, il continue d’échappee à la justice en Centrafrique.

 

Bangui, 13 juin 2024.

Par la rédaction de Corbeau News Centrafrique.

 

Hassan Bouba, ancien mercenaire tchadien devenu l’un des chefs rebelles de l’UPC, a été inculpé par la Cour pénale spéciale pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Initialement incarcéré à la prison de Caen de Roux à Bangui en 2021, il a été libéré de force une semaine plus tard par des mercenaires du groupe Wagner et des éléments de la garde présidentielle. Depuis, il est constamment escorté par des mercenaires russes lourdement armés pour éviter toute nouvelle arrestation par la Cour pénale spéciale.

 

Hassan Bouba est désormais protégé par une dizaine de mercenaires russes, présents à son domicile et dans son ministère. Leur objectif est de prévenir toute tentative d’arrestation, compte tenu de la possibilité d’intervention des forces de sécurité de la CPS.

Pendant ce temps, le gouvernement centrafricain justifie cette libération forcée et sa protection en invoquant des procédures administratives nécessaires pour arrêter un ministre, ce qui est perçu comme une couverture des actions de Wagner.

 

Hassan Bouba est un ancien chef rebelle de l’UPC (Unité du Peuple Centrafricain) et a été intégré dans le gouvernement à la suite de l’accord de Khartoum, initié par la Russie. Cet accord, entre le gouvernement centrafricain et quatorze groupes armés, a permis à certains chefs rebelles de rejoindre le gouvernement. Bouba, ne parlant ni français ni sango, a été nommé ministre de l’Élevage, un poste stratégique grâce à l’influence du groupe Wagner.

 

Il utilise ce poste pour organiser la réquisition forcée de bétail, qu’il remet ensuite aux mercenaires russes. Hassan Bouba est également un fervent propagandiste du groupe Wagner, organisant des marches en leur honneur et se rendant fréquemment à Moscou. Son rôle au sein du gouvernement et sa protection par les Wagner illustrent l’emprise croissante du groupe russe en Centrafrique, laissant le pays en proie à la corruption et à l’anarchie.

 

Hassan Bouba continue de siéger au gouvernement centrafricain, bénéficiant de la protection constante des mercenaires russes. Cette situation montre la puissance de Wagner en Centrafrique, au détriment des institutions locales et de la justice.

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher