RCA : un présumé capitaine de l’UPC arrêté par les mercenaires de Wagner dans la Basse-Kotto

Publié le 22 août 2022 , 8:12
Mis à jour le: 22 août 2022 4:46

 

Bangui (République centrafricaine) – Selon des sources militaires locales, le présumé capitaine de l’UPC aurait été arrêté ce lundi 22 août 2022 par les mercenaires de Wagner à Alindao, chef-lieu de la sous-préfecture de la préfecture de la Basse-Kotto, au centre est de la République centrafricaine.

L'un des rebelles qui ont pris d'assaut les positions des soldats FACA à Nzako, le 20 mai 2022. CopyrightCNC
L’un des rebelles qui ont pris d’assaut les positions des soldats FACA à Nzako, le 20 mai 2022. CopyrightCNC

 

Rédigé par Bertrand Yékoua

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mardi 23 août 2022

 

Un présumé capitaine de l’UPC arrêté

 

Selon les mêmes sources, ce présumé capitaine de l’UPC, membre de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) s’appelle Oumar Moussa. C’est au cours de l’attaque de la ville de Dimbi le mois dernier qu’il avait été blessé au bras. Admis au centre de santé de Pombolo, il a été pris en charge par l’équipe médicale du CICR. Mais son état de santé nécessite son transfèrement dans un centre plus adapté à sa situation sanitaire. C’est finalement au cours de son évacuation sanitaire  par la voie routière à Kaga-Bandoro par le CICR qu’il  a été arrêté par les mercenaires russes et syriens de la société Wagner à l’hôpital  d’Alindao.

Aussitôt après son arrestation, Oumar Moussa  , un présumé capitaine de l’UPC  a été conduit à Bambari  par les mercenaires de Wagner. La question reste à savoir si cet homme est un capitaine de l’UPC ? Un présumé capitaine de l’UPC arrêté ?

À lire aussi : les en dessous du passage à tabac du soldat FACA mortellement agressé par les mercenaires russes à Boda

 

Il y’a lieu de rappeler que le dimanche 3 juillet dernier, vers 4 heures du matin, les rebelles de l’UPC, membres de la coalition des patriotes pour le changement (CPC), ont attaqué les positions des soldats FACA dans la ville de Dimbi. Durant plus d’une heure d’affrontement, les rebelles ont pu déloger les FACA dans la ville.

Durant plusieurs heures, les rebelles ont cru avoir repris la ville. Ils ont baissé la garde, commençant à piller les commerces. Vers 11 heures, ces soldats FACA, appuyés par les Casques bleus de la Minusca, les ont contre-attaqués de nouveau, tuant une dizaine, et capturés 5 autres. Malgré tout, les rebelles ont résisté jusqu’à l’arrivée des mercenaires de Wagner par hélicoptère pour déloger complètement les rebelles de la ville.

À lire aussi : Wagner: viols et féminicides

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher