Nana-Mambéré , les miliciens du groupe Wagner sèment la terreur à Santoua

Publié le 29 octobre 2023 , 7:15
Mis à jour le: 29 octobre 2023 4:47 pm

Nana-Mambéré , les miliciens du groupe Wagner sèment la terreur à Santoua

 

Deux mercenaires russes de Wagner occupant l'État major des rebelles en Centrafrique
Deux mercenaires de Wagner occupant le quartier général des rebelles en Centrafrique

 

Bangui, 30 octobre 2023 (CNC) – La paisible localité de Santoua, située à seulement 25 kilomètres de Bouar, a été le théâtre d’un cauchemar le week-end dernier. Les miliciens du groupe Wagner, une organisation créée par le défunt Evgueni Prigogine et gérée par le Président russe Vladimir Poutine après la mort de son fondateur, ont répandu la terreur parmi la population déjà vulnérable des zones reculées. Les habitants de Santoua ont vécu une journée d’horreur, croyant à une véritable apocalypse. Heureusement, la providence divine était de leur côté, sinon la catastrophe aurait pu être incommensurable.

 

Le samedi dernier, un groupe de mercenaires du groupe Wagner, à bord de deux pick-up et de motos lourdement armées, a quitté la ville de Bouar peu avant midi en direction du village de Santoua. À leur arrivée dans le village, seulement 45 minutes plus tard, ils ont rapidement encerclé la localité et entrepris des fouilles maison par maison. La nouvelle de leur présence s’est propagée rapidement, plongeant les habitants dans la panique. Certains d’entre eux ont cherché refuge dans la forêt avoisinante.

 

Face à la panique des habitants, les miliciens du groupe Wagner ont ouvert le feu de manière indiscriminée, semant le chaos dans le village. Les détonations ont accentué la terreur, forçant les gens à courir dans toutes les directions, poursuivis par les mercenaires russes. La confusion était totale. Certains ont été appréhendés, tandis que d’autres ont réussi à échapper à leurs assaillants. Ceux qui ont été capturés ont été dépouillés de leurs biens, et de nombreuses maisons ont été saccagées de fond en comble. Après deux longues heures d’horreur, les miliciens du groupe Wagner ont finalement quitté le village, emportant avec eux six motos prises sur place, de l’argent volé, ainsi que des biens précieux appartenant aux villageois.

 

Pour la population locale, qui avait connu deux mois de relative accalmie, le retour des miliciens du groupe Wagner a ravivé les cauchemars du passé. Les atrocités commises à Santoua ont incité les habitants des villages voisins à fuir précipitamment leurs foyers pour se réfugier dans la forêt. En un rien de temps, les mercenaires du groupe Wagner ont semé la désolation dans cette région qui ne désire qu’une chose : la paix.

 

Malheureusement, les crimes de cette milice semblent passer sous silence, même sur les ondes de toutes les radios en Centrafrique. La peur est omniprésente, et les menaces pesant sur les journalistes les contraignent à garder le silence. C’est un véritable pillage de la vérité, dans une région déjà meurtrie par la violence.

 

Par Gervais Lenga

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher