Crise à l’Est de la RCA : Appel urgent à l’intervention du Président Touadera

Publié le 8 juillet 2023 , 7:20
Mis à jour le: 8 juillet 2023 6:53 am

Crise à l’Est de la RCA : Appel urgent à l’intervention du Président Touadera

 

Image d'illustration du Président Touadera à Bangassou au sud-Est de la Centrafrique.
Image d’illustration du Président Touadera à Bangassou au sud-Est de la Centrafrique.

 

 

Bangui, 09 juillet 2023 (CNC) – La situation dans l’Est de la République centrafricaine (RCA) continue de se détériorer, mettant en danger les populations civiles. Dans une lettre adressée au Président Faustin Archange Touadera , le Comité de Coordination et de Médiation pour la Gestion de la Crise à l’Est de la RCA tire la sonnette d’alarme et sollicite une action urgente pour mettre fin à la violence qui sévit dans la région.

 

La crise dans l’Est de la RCA est le résultat de décennies d’exactions perpétrées par des groupes armés venus d’ailleurs. Ces groupes ont trouvé un intérêt économique dans la région riche en ressources naturelles et cherchent à s’approprier illégalement les terres ancestrales des populations locales. Les éleveurs nomades, attirés par la végétation abondante, ont également contribué à la pression sur les ressources et ont créé des tensions entre les communautés autochtones et les nouveaux arrivants.

 

Les conséquences de cette crise sont dévastatrices pour les populations de l’Est de la RCA. Les civils, en particulier les agriculteurs, vivent dans la peur constante des attaques et ne peuvent plus vaquer à leurs activités quotidiennes en dehors des centres urbains. Les terres ancestrales, qui ont une valeur culturelle et historique importante pour les populations locales, sont en voie d’appropriation illégale, menaçant ainsi leur patrimoine foncier.

 

Face à ces violences récurrentes, la jeunesse zandée a pris l’initiative de former une organisation paramilitaire, l’ANI KPI GBE, pour protéger la population de l’Est de la RCA, sans distinction ethnique. Cette initiative est une réponse aux défaillances des institutions de l’État qui ont abandonné les populations face aux agressions constantes. Il est essentiel de comprendre que cette organisation ne doit pas être assimilée à des rebelles, mais plutôt à un moyen légitime de défense face à une république qui ignore ses propres citoyens.

 

Le Comité de Coordination et de Médiation pour la Gestion de la Crise à l’Est de la RCA, dans sa lettre au Président, demande une intervention urgente pour pacifier la région. Il propose la mise en place d’une plate-forme de médiation avec le soutien des Nations Unies, où tous les acteurs impliqués pourront exprimer leurs préoccupations, leurs droits et leurs devoirs. Cette approche favorisera une résolution équitable et durable du conflit, en faisant appel aux juridictions compétentes, tant nationales qu’internationales.

 

Il y’a lieu de rappeler que la situation dans l’Est de la RCA est critique et nécessite une action urgente. Le Président Faustin Archange Touadera est appelé à intervenir pour mettre fin à la violence et protéger les populations civiles. La mise en place d’une plate-forme de médiation, soutenue par les Nations Unies, offrira une opportunité de dialogue et de résolution pacifique du conflit. Il est impératif de reconnaître la légitimité des populations locales et de préserver leurs terres ancestrales. La résolution de la crise à l’Est de la RCA est essentielle pour garantir la paix, la sécurité et le développement dans tout le pays.


 

 

Par la rédaction

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher