Centrafrique : un soldat FACA, interprète des mercenaires russes, froidement abattu à Ndélé

Publié le 17 avril 2022 , 8:11
Mis à jour le: 17 avril 2022 5:43

 

Rédigé par  Moïse Banafio

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le lundi 18 avril 2022

Bangui (CNC) – La victime s’appelle Igor. C’est un élément de forces armées centrafricaines (FACA).  Son assassinat, survenu  samedi 16 avril 2022 dans la matinée, a créé d’énormes chocs parmi ses collègues militaires détachés dans le district militaire du nord-Est  à Ndélé, dans le Bamingui-Bangoran, à environ 654 kilomètres au nord de la capitale Bangui.
Fouille maison par maison des mercenaires russes de la société Wagner
Patrouille des mercenaires russes

 

 

Selon des témoignages concordants recueillis auprès des autorités civiles et militaires locales, la mort du soldat Igor était survenue dans la base militaire des paramilitaires de la société privée russe Wagner, dits mercenaires russes. On ignore les vraies raisons de son assassinat, mais ses collègues militaires parlent d’une exécution crapuleuse.

En effet, selon des militaires interrogés, après leur retour d’une mission militaire dans la préfecture de la Vakaga où ils ont commis un massacre sur des civils, les mercenaires russes ont subitement changé d’humeur. Ils semblent être sur leurs nerfs. Ils ne s’entendaient pas avec leur interprète Igor. Mais le samedi dernier, dans la matinée,  ils étaient venus parler avec lui devant la base militaire des FACA puis quelques minutes après ils l’ont appelé dans leur base avant de l’exécuter froidement sans raison.

« Igor n’était pas blessé au combat. D’ailleurs, lors de notre opération dans la Vakaga,  nous n’avions pas affronté des groupes armés. Donc il n’était pas blessé sur le théâtre de l’opération. Mais il a été froidement abattu par ses « amis russes après une légère discussion dans leur base », déclare  à CNC un soldat FACA.

OR, à Ndélé, son assassinat a ému la population locale. Certains parlent du camouflage d’un témoin gênant  en l’exécutant simplement.

« Igor travaillait avec eux depuis au moins six mois. Si bien que nos responsables militaires l’ont autorisé à les regagner dans leur base. Donc de là-bas,  il aurait été pleinement dans leur secret criminel parce qu’il entend leur langue très bien.  Je pense que pour ma part, son assassinat serait dû à la volonté de le faire taire », témoigne un autre soldat FACA.

Pour l’heure, son corps est transféré à Bangui par voie aérienne et attend d’être inhumé par sa famille qui attend d’avoir des explications de la part du gouvernement.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher