Bangui: 2,5 millions F. Cfa, octroyés par le GICA à la Miss-Centrafrique 2015

Publié le 1 juin 2015 , 6:48
Mis à jour le: 1 juin 2015 6:48 pm

(Corbeau News Centrafrique)

missbangui

 

2,5 millions F. Cfa, octroyés par le GICA à la Miss-Centrafrique 2015

Bangui, Corbeau News Centrafrique 06-01-2016

 

Les patrons de Centrafrique réunis au sein du Groupement interprofessionnel de Centrafrique (GICA), ont remis, vendredi 29 mai dernier, une enveloppe à la Miss-Centrafrique pour la paix, Flora Ngahally Habiba. Cette aide qui fait suite à une demande du Comité de miss-Centrafrique (COMISCA) s’inscrit dans le cadre des appuis traditionnels du GICA au développement de la culture en RCA.
« En remettant ce chèque à la Miss-Centrafrique, ce qu’il s’inscrit d’ailleurs dans la tradition de la GICA qui a toujours par le passé accompagné l’élection de la Miss-Centrafrique, nous voulons tout d’abord la féliciter, féliciter aussi le comité qui est derrière elle présidée par Tatiana Thoka et la rassurer de notre appui à ses actions. Vous n’êtes pas sans ignorer qu’eu égard au moment de turbulence que le pays a traversé, nous n’avons peut-être pas pu faire mieux qu’avant. L’essentiel, à travers ce geste, c’est de dire à l’ambassadrice de la paix comme l’indique son nom de miss que voilà notre contribution dans le cadre de la promotion des activités culturelles dans notre pays. » a-t-il déclaré en substance, le Secrétaire général du GICA Gilles Potolot Ngbangandimbo pour justifier le geste posé par son institution.
Le décor a été modestement grandiose. D’abord, la remise de l’enveloppe faisait juste suite à une réunion du GICA, donc les vingt-quatre patrons constituant le GICA étaient encore dans la salle. Immédiatement après la remise de l’enveloppe par le président du GICA, champagne a été sauter en l’honneur de la Miss, car disait le président « C’est la première fois que nous recevons la Miss-Centrafrique pour la paix. En la félicitant pour son élection, nous voulons l’encourager dans sa mission. »
En effet, ce sont 2 500 000 Cfa, qui constituent l’enveloppe que le GICA a remise à la Miss-Centrafrique, Flora Ngahally Habiba.
De son côté, la Miss n’a pas caché sa joie en réceptionnant l’enveloppe. « Les mots me manquent pour exprimer ma joie et toute ma reconnaissance au GICA pour leur réaction positive et prompte à la demande que la COMISCA (Comité de miss-Centrafrique) leur a adressée pour nous soutenir et soutenir nos projets. Je suis la Miss-Centrafrique, c’est vrai, mais je me distingue des autres miss par mon attribution de ‘’paix’’. Et, notre pays a véritablement besoin de cette paix aujourd’hui. C’est pourquoi, ma joie a été grande de recevoir cette importante aide du GICA qui va certainement permettre au COMISCA et moi de mettre en œuvre beaucoup de projets que nous avons initiés pour la paix et la cohésion sociale dans notre pays. Vraiment merci et grand merci au GICA. » a-t-elle avoué.
Toujours selon la Miss, plusieurs de ses projets initiés en faveur des victimes de la crise survenue dans son pays et les plus démunis trouveront un début de solution. Faut-il noter qu’avec les moyens de bord, Flora Ngahally a été toujours sur le terrain, à travers ses multiples aides dans les écoles, à la prison centrale de Ngaragba, dans les sites des déplacés à Bangui, à la rencontre des plus démunis et des victimes de la crise. Ce que reconnait ici Tatiana Thoka, Présidente du COMISCA : « Le COMISCA ne se limite pas seulement à l’organisation d’élection d’une miss, mais il y a tout un travail de titan derrière. Puisqu’il faut aider à la mobilisation des moyens pour que la miss qui est élue mérite effectivement la confiance qui lui a été faite. C’est ce que nous essayons de faire avec la Miss Flora, même parfois avec nos maigres moyens. C’est pourquoi, j’associe ma voix à celle de la Miss pour remercier du fond du cœur le GICA, que les vingt-quatre membres soient rassurer de la reconnaissance profonde du COMISCA. » a-t-elle indiqué avant d’ajouter qu’ « avec ce geste du GICA, la Miss-Centrafrique envisage déjà des visites humanitaires en provinces dans des villes les plus touchées, surtout celles dans lesquelles les gens souffrent encore dans les sites des déplacés. »
A la fin de la cérémonie, le Secrétaire général du GICA a livré un message à l’endroit de la Miss : « Nous formulons le vœu de voir que la paix dont elle porte comme nom de miss puisse s’installer de manière durable et que comme par le passé, nous puissions bien accompagner tout ce qui se fait de bien sur le plan culturel. Je crois que la Miss, de par les activités qu’elle a commencé à mener, nous pouvons dire qu’elle a très bien maitrisé sa mission, elle a une bonne vision de ses projets qu’elle porte pour la paix dans son pays, c’est d’ailleurs pour cela aussi que nous n’avons pas hésité de lui accorder notre appui. » a conclu Gilles Potolot Ngbangandimbo.

 

Bangui, Fred KROCK Pour CNC

Aucun article à afficher