Quartier Zombéré : la dure réalité des jeunes filles mères de Bozoum

Publié le 18 juin 2024 , 5:00
Mis à jour le: 18 juin 2024 9:19 am

Quartier Zombéré : la dure réalité des jeunes filles mères de Bozoum

 

Biendenue à Bozoum
Pancarte de bienvenue à Bozoum, capitale provinciale de l’Ouham-Pendé.

 

 

Bangui, 18  juin 2024 (CNC)

À Bozoum, dans le quartier Zombéré, les jeunes filles mères vivent une réalité difficile. Souvent rejetées et maltraitées, elles luttent pour subvenir aux besoins de leurs enfants. DEMBE Gloria, Zarawane Rosalie et Dawane Innocente partagent leurs expériences poignantes et appellent à l’aide des autorités.

 

Une Vie de Rejet et de Stigmatisation!

 

Les jeunes filles mères du quartier Zombéré à Bozoum, dans la préfecture de L’Ouham-Pendé,  font face  depuis quelques temps à un rejet constant de la part de la communauté. Ce rejet, alimenté par des préjugés sociaux, plonge ces jeunes femmes dans une détresse profonde.

DEMBE Gloria explique : “Les jeunes filles mères du quartier Zombéré subissent un rejet constant de la part de la population. Cette stigmatisation sociale nous pousse souvent au désespoir.

 

Maltraitance et Abandon!

 

En plus du rejet social, beaucoup de ces jeunes filles sont victimes de maltraitance par leurs partenaires.

Zarawane Rosalie déplore : “Le comportement des jeunes garçons qui nous épousent est déplorable. Ils nous maltraitent et cela mène souvent au divorce. Nous nous retrouvons seules avec nos enfants”. Cette situation rend leur quotidien encore plus difficile, les laissant sans soutien émotionnel et financier.

 

Appel à l’Aide Gouvernementale!

 

Face à ces défis, les jeunes filles mères de Zombéré demandent une intervention urgente des autorités.

Dawane Innocente, une autre jeune mère, souligne l’importance du soutien gouvernemental : “Nous demandons au gouvernement de nous aider dans nos activités agricoles. Nous avons besoin de soutien pour subvenir à nos besoins et à ceux de nos enfants”.

 

Un Système Éducatif Inaccessible!

 

La situation de ces jeunes mères est aggravée par leur incapacité à poursuivre leurs études. Obligées d’abandonner l’école pour s’occuper de leurs enfants, elles se retrouvent sans les outils nécessaires pour améliorer leur situation. Cette réalité bloque leur accès à un avenir meilleur et perpétue le cycle de pauvreté et de dépendance.

 

Une Urgence Humanitaire!

 

Selon la société civile de Bozoum, il est essentiel que le gouvernement prenne des mesures pour protéger et soutenir ces jeunes filles mères. L’application stricte des lois contre la discrimination et la violence, ainsi que des programmes de soutien spécifiques, pourraient améliorer considérablement leurs conditions de vie. La situation des jeunes mères à Zombéré est, selon les habitants, une urgence humanitaire qui nécessite une réponse immédiate et efficace.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher