Poste de Douane ou Cabane de Jardin ? La Mystérieuse Douane de Zawa

Publié le 24 juin 2024 , 5:20
Mis à jour le: 24 juin 2024 12:26 pm

Poste de Douane ou Cabane de Jardin ? La Mystérieuse Douane de Zawa

 

Poste de douane de Zawa en paille avec un toit en tôle, situé à 230 kilomètres de Bangui
Le poste de douane de Zawa, une simple cabane en paille, à 260 kilomètres de Bangui sur la route de Bossemptélé. CopyrightCNC

 

Le poste de douane de Zawa, abrité dans une cabane de jardin en paille, représente le miroir de la négligence du gouvernement centrafricain. Une administration publique réduite à une telle précarité symbolise le manque de sérieux et de vision pour le développement national.

 

Bangui, 19 juin 2024.

Par la rédaction de Corbeau News Centrafrique.

 

Les infrastructures douanières en Centrafrique sont dans un état déplorable. À Zawa, à seulement 260 kilomètres de Bangui, le poste de douane est installé dans une simple cabane en paille. Cette situation grotesque et indigne est le reflet flagrant de la gestion désastreuse du gouvernement centrafricain.

 

Ce poste de contrôle, vital pour les recettes fiscales du pays, se résume à une structure en terre battue et un toit en tôle ondulée, partiellement couvert de végétation. Les douaniers, souvent en tenue d’excellence, y travaillent dans des conditions qui rappellent davantage un abri de jardin qu’une administration publique. Il est inconcevable d’attendre un service public efficace dans un environnement aussi précaire.

Bureau de la douane de Mobaye, au sud de la République centrafricaine
Bureau de la douane de Mobaye, au sud de la République centrafricaine

 

Et ce problème ne se limite pas à Zawa. À Mobaye, dans la préfecture de la Basse-Kotto, les conditions sont tout aussi désastreuses. Les infrastructures douanières dans tout le pays montrent un manque d’investissement criant de la part du gouvernement. Ces installations sommaires ne répondent en rien aux exigences minimales pour un service public.

 

La douane, essentielle pour l’économie nationale, contribue entre 25 et 30 % aux recettes du pays. Cependant, ces services se retrouvent dans des cabanes en paille, une honte après plus de 60 ans d’indépendance. Cette négligence est une trahison des attentes des citoyens envers une administration efficace et digne.

 

Il est plus qu’urgent que le gouvernement prenne des mesures concrètes pour moderniser ces infrastructures. Le maintien de telles conditions, loin d’améliorer l’image du pays, le plonge dans le ridicule et compromet sérieusement son développement économique. Les douaniers méritent des conditions de travail dignes et respectueuses de leur engagement.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher