Ngoutéré : défaite humiliante des FACA et la nation en colère.

Publié le 9 juillet 2024 , 5:07
Mis à jour le: 9 juillet 2024 2:03 pm

Ngoutéré : défaite humiliante des FACA et la nation en colère.

 

fFACA en patrouille derrière l'aéroport de Bangui, en janvier 2021.
Les soldats FACA lors d’une patrouille derrière l’aéroport de Bangui Mpoko.

 

À Ngoutéré, les FACA ont subi une défaite humiliante qui secoue le pays. Les insuffisances criantes en équipement et en stratégie militaire ont conduit à ce désastre, provoquant une indignation générale et des critiques acerbes contre les autorités sur les réseaux sociaux.

 

Bangui, 10 juillet 2024.

Par la rédaction de Corbeau News Centrafrique.

 

Défaite humiliante des FACA, équipement inadéquat et stratégie défaillante.

 

Anselme, la déroute des FACA à Ngoutéré n’est pas seulement une défaite militaire ; c’est une honte nationale, une démonstration des incompétences en grande partie de Touadera, du gouvernement, des généraux, Chef d’état-major des armées et chef des opérations. Les soldats, mal formés, mal équipés et dépourvus de véhicules de combat efficaces, se sont retrouvés désarmés face à un ennemi mieux préparé, au premier coup de kalachnikov. Les motos prêtées par des particuliers ne suffisent pas à assurer la sécurité des troupes. En revanche, le groupe Wagner, soutenu par le gouvernement, dispose de véhicules blindés et d’armes sophistiquées, créant une inégalité insoutenable.

 

Indignation des centrafricains sur les réseaux sociaux.

 

La colère a rapidement enflammé les réseaux sociaux. Bien avant, c’est l’opposant Martin Ziguelé qui a réagi en premier pour attribuer cet échec au gouvernement en le qualifiant d’un échec criminel. Les Centrafricains dénoncent l’abandon des soldats par les autorités. Les témoignages publiés montrent des soldats FACA démunis, incapables de se défendre efficacement. Les discussions en ligne révèlent une frustration profonde envers un gouvernement qui semble privilégier ses alliés étrangers plutôt que sa propre armée.

 

Priorité donnée aux mercenaires étrangers.

 

Les critiques pointent du doigt un choix stratégique désastreux : l’investissement massif dans le groupe Wagner au détriment des forces nationales. Tandis que les soldats FACA manquent de munitions et de matériel de base, les mercenaires étrangers bénéficient de tous les moyens nécessaires pour opérer en toute sécurité. Cette décision provoque des interrogations sur la gestion des ressources et la véritable loyauté des autorités.

 

Des conditions de vie déplorables pour les soldats.

 

Martin Ziguélé, ancien Premier ministre et président du parti MLPC, a dénoncé la situation scandaleuse dans laquelle vivent nos soldats. L’année dernière, de retour à Bangui après une visite en province, il a révélé que les soldats sont contraints de mendier de l’argent et de la nourriture pour survivre. Privés de leurs primes d’alimentation et exposés à tous les dangers, ils vivent dans une misère indigne. Pendant ce temps, les mercenaires de Wagner bénéficient de traitements de faveur : eau de source achetée en supermarché, repas spéciaux venus de Bangui, équipements de vision nocturne. Cette disparité flagrante met en lumière un profond mépris pour les soldats nationaux.

 

Appels à un changement radical.

 

Face à cette situation désastreuse, les appels à un changement radical se multiplient. Les Centrafricains réclament une révision complète des priorités nationales en matière de défense. La nécessité de renforcer et d’équiper correctement les FACA est urgente pour garantir la sécurité et la souveraineté du pays. Le mécontentement grandissant pourrait bien marquer un tournant dans la gestion des affaires militaires en République centrafricaine.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

Aucun article à afficher