Mercenaires et Mines : Les Zones d’Ombre de l’Engagement Russe en RCA

Publié le 22 août 2023 , 7:25
Mis à jour le: 22 août 2023 2:53 pm

Mercenaires et Mines : Les Zones d’Ombre de l’Engagement Russe en RCA

 

Voici une belle photo de famille qui réunit  l’ambassadeur de Russie, les Russes de la Minusca et les mercenaires de la société Wagner
Voici une belle photo de famille qui réunit  l’ambassadeur de Russie, les Russes de la Minusca et les mercenaires de la société Wagner

 

 

Bangui, 23 août 2023 (CNC) – La République Centrafricaine (RCA) continue de se débattre dans les méandres d’une crise multiforme, et dans cette période de besoin crucial, plusieurs partenaires internationaux se sont portés à son secours. Parmi eux, la Russie a revendiqué un rôle central, dépeignant son action comme la clé d’une paix durable et d’une relance économique fructueuse pour le pays. Cependant, la nature et la sincérité de cette intervention suscitent des interrogations légitimes.

 

L’adage bien connu “c’est ceux qui en parlent le plus qui en font le moins” semble s’appliquer à merveille à la Russie dans ce contexte. Les médias sont inondés de rapports élogieux sur l’engagement russe, avec un rythme incessant d’articles rémunérés vantant ses actions. Cette profusion d’informations suscite des questions quant à sa véritable intention, et si elle répond réellement aux besoins de la RCA.

 

La Russie a apporté un soutien militaire en fournissant des armes et des munitions aux forces armées centrafricaines (FACA). Toutefois, cette assistance ne doit pas occulter l’inquiétude croissante entourant la présence de mercenaires russes de la société Wagner. La question clé est de savoir si ces mercenaires sont réellement présents pour former les FACA ou s’ils servent d’outils pour garantir les intérêts économiques russes dans les secteurs miniers et forestiers. La Russie semble agir en tant que bienfaiteur militaire, masquant des ambitions économiques moins altruistes.

 

Sur le front économique, des inquiétudes se sont concentrées sur l’exploitation des ressources naturelles, notamment les diamants et l’or. La Russie a établi un certain contrôle sur les opérations minières, suscitant des suspicions quant à ses intentions véritables. Cette focalisation économique laisse peu de place aux actions concrètes pour la reprise économique du pays, ce qui suggère une priorité en faveur des gains économiques russes plutôt que du développement de la RCA.

 

Le volet humanitaire, bien que mis en avant par les médias centrafricains financés par la Russie, soulève des interrogations quant à son authenticité. Les dons sporadiques de jouets pendant les périodes de fête est dérisoires face aux besoins humanitaires urgents du pays. La présence d’experts russes chargés d’évaluer les besoins prioritaires soulève également des doutes quant à la véritable portée de leur action.

 

Néanmoins, malgré le matraquage médiatique et les questions non résolues, il est incontestable que la présence russe a contribué à la complexification de la situation en RCA. Les intentions réelles derrière cette assistance restent floues, et les préoccupations au sujet des mercenaires, de l’exploitation des ressources et de l’impact humanitaire persistent.

 

En définitive, la question demeure : la Russie est-elle un véritable ami de la RCA ou poursuit-elle avant tout ses propres intérêts ? Les progrès tangibles pour le pays sont difficiles à discerner, et la prédominance du discours médiatique ne fait que renforcer ces doutes. Alors que la RCA aspire à une paix durable et à une prospérité retrouvée, il est impératif de continuer à poser des questions et d’exiger une transparence accrue quant à la véritable intention derrière l’engagement russe.

 

Par Alain Nzilo

Directeur de publications

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher