Le Cameroun inaugure son chaînon routier sous-régional vers le Congo

Publié le 20 décembre 2021 , 7:03
Mis à jour le: 20 décembre 2021 6:29

 

Bangui, 21 décembre 2021 (Corbeaunews – Centrafrique ) – Le ministre camerounais en charge des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, inaugurera mercredi le chaînon national du corridor routier devant relier la ville de Sangmélima (Sud) à Ouesso, une localité du Congo, selon une note d’information rendue publique lundi.

Une route relie désormais le Congo-Brazzaville et le Cameroun à la hauteur de Ntam, sur 300 km
Une route relie désormais le Congo-Brazzaville et le Cameroun à la hauteur de Ntam, sur 300 km. Photo RFI

 

Encore appelée la « Route de l’intégration sous-régionale », son linéaire côté camerounais est long de 321,5 kilomètres pour un total de quelque 700 kilomètres de part et d’autre de la frontière. Cet axe fait partie du projet de facilitation de la chaîne logistique des transports en Afrique centrale.

La construction de la transnationale Sangmélima-Ouesso a bénéficié des financements de la Banque africaine de développement (BAD), de la Banque islamique de développement (BID), de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC).

Pour la BAD, cet axe névralgique contribuera également au renforcement de l’intégration sous-régionale à travers l’interconnexion sur des axes routiers reliant le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la République centrafricaine et la République démocratique du Congo.

 

Avec Zinhua

Aucun article à afficher