La ministre de commerce, madame Léa Koyassoum Doumta menacée de poursuite judiciaire en suisse pour escroquerie aggravée

Publié le 17 juillet 2022 , 8:12
Mis à jour le: 17 juillet 2022 8:32

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le lundi 18 juillet 2022

 

Bangui (CNC) – La ministre centrafricaine du Commerce, madame Léa Koyassoum Doumta, lors de son récent voyage en Suisse, avait commis une infraction au Code criminel pouvant conduire à son interdiction  de voyager en Suisse, plus largement en Europe. Elle pourrait également se retrouver avec un casier judiciaire lourd.  

La ministre Léa Mboua Doumta
La ministre Léa Mboua Doumta. CopyrightDR

 

En effet, dans la nuit du 15 juin 2022, Monsieur Fabrizio Ninfa, qui prétendait travailler pour le compte de la mission diplomatique de la République centrafricaine en Suisse, avait contacté un service de transport privé et limousine. Après trois heures de discussion au téléphone avec le manager, un monsieur au nom de Prosper Amouzougan, un taxi Limousine, avait été réservé pour la ministre qui devrait faire un aller-retour de la ville de Genève à Bern avec quelques heures d’attente à Bern.

Or, pour réserver un taxi de ce type, il faut payer avant – toute la réservation. Mais au moment du paiement, Monsieur Fabrizio Ninfa, le prétendu diplomate centrafricain aurait tenté en vain de régler avec sa propre carte bancaire, même avec celle de la mission diplomatique centrafricaine. En fin de compte,  monsieur Fabrizio Ninfa  promet à monsieur Prosper Amouzougan de régler par virement bancaire qu’il devrait recevoir le lendemain.

 

Affectation de taxi, changement de trajet et le non-paiement de facture

 

Après entente avec le service de taxi, un conducteur avait été affecté à madame la ministre qui était logée dans un hôtel que nous ne préférions pas dévoiler le nom. Or, au moment du départ, la ministre, au lieu de se rendre à Bern, avait demandé avec surprise à aller à Frauenfeld, près de Zürich. Ce que le conducteur avait fait, et son service à demander un extra pour le changement de destination, plus de 250 km extra, par rapport à la destination initiale demandée.

Malheureusement, depuis ce jour, ni monsieur Ninfa Fabrizio ni madame la ministre ne refusent de payer la course. Ils prétendent qu’ils ont commandé une Limousine Van, et c’est le service de transport qui a fait le transfert avec une Mercedes E Class. Ce qui est totalement FAUX! Selon nos enquêtes.

Après plusieurs tentatives, madame la ministre a promis de payer la facture, mais rien. Le service de transport a promis  de saisir son avocat et déposer plainte en justice pour escroquerie aggravée contre la ministre centrafricaine de commerce, madame Léa Koyassoum Doumta et son complice, monsieur Ninfa Fabrizio.

Notre enquête a pu révéler que monsieur Ninfa Fabrizio n’est pas un membre de la mission diplomatique centrafricaine en Suisse.

Mais qui est ce type? Que fait exactement madame la ministre dans ce pays européen ce jour?

On a compris que le pays est loin de sortir de sa situation actuelle. Même les femmes ministres sont aussi plongées dans la mafia. C’est grave!

Pour un cabinet d’avocats en Suisse, contacté, en cas de condamnation, madame Léa Koyassoum Doumta ne pourra plus se rendre dans ce pays européen.

Rappelons que le siège de l’Organisation Mondiale du Commerce se trouve en Suisse. Et si elle est interdite de voyager dans ce pays, sa place dans le gouvernement devient alors inutile.

Notre équipe a tenté en vain depuis la semaine dernière de rentrer en contact avec le cabinet de la ministre pour recueillir la version des faits de cette dernière. Mais cela pourrait se faire dans les prochains articles sur CNC.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher