Bokoute : Le Passage des Rebelles de l’UPC Sème la Panique

Publié le 4 juillet 2024 , 5:05
Mis à jour le: 4 juillet 2024 5:04 pm

Bokoute : Le Passage des Rebelles de l’UPC Sème la Panique

 

 

Les rebelles de l'Unité pour la paix en Centrafrique
Les combattants de l’UPC. CopyrightDR.

 

À Bokoute, le passage des rebelles de l’UPC a créé une panique générale. Les habitants ont fui en débandade leurs domiciles, terrorisés, cherchant refuge dans la brousse. Une scène quotidienne dans ce pays complètement déchiré.

 

Bangui, 05 juillet 2024.

Par la rédaction de Corbeau News Centrafrique.

 

L’insécurité chronique à Bokoute .

 

Situé à 10 kilomètres de Ouaoua sur l’axe de Grimari, le village de Bokoute a été secoué par une nouvelle vague de panique ce jeudi 4 juillet dans la matinée. À 7h58, des éléments de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC)  ont traversé le village, semant la terreur parmi les habitants. Ces derniers, craignant pour leur vie, ont fui en masse, abandonnant leurs maisons pour se réfugier dans la brousse.

 

Un climat de terreur justifié.

 

La population de Bokoute a de bonnes raisons de paniquer. Récemment, dans le même secteur, des groupes armés ont attaqué le véhicule d’un député, tuant trois personnes, dont deux rebelles. Ces incidents sont fréquents dans la région, accentuant l’instabilité et la peur. Les villageois sont régulièrement confrontés à des actes de violence similaires, rendant leur quotidien insoutenable.

 

Le quotidien des villageois sous la menace.

 

La peur est devenue le quotidien des habitants de Bokoute, Ouaoua et de Grimari. Chaque mouvement de groupes armés dans la région provoque des exodes massifs. Aujourd’hui, encore une fois, les villageois ont dû fuir précipitamment face à la menace des rebelles. Les maisons sont désertées, les champs abandonnés, et la vie quotidienne est marquée par l’incertitude et l’angoisse.

 

Les promesses de paix non tenues.

 

En 2021, le groupe Wagner et l’ambassadeur russe en Centrafrique avaient promis une paix rapide en Centrafrique, assurant qu’en trois mois, la sécurité serait rétablie. Trois ans plus tard, ces promesses se révèlent être de simples illusions. La situation à Bokoute pk10 illustre parfaitement cet échec. La présence des rebelles dans la localité montre l’incapacité des forces de sécurité à protéger les civils.

 

Il convient de noter que le passage des rebelles de l’UPC à Bokoute pk10 est un symbole de l’insécurité persistante en Centrafrique. Les habitants vivent dans la peur constante, malgré les promesses de paix. Il est impératif d’agir maintenant pour mettre fin à cette spirale de violence et redonner espoir à une population épuisée par des années de conflit.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher